This is a circle of life

Cléo Totti

Du vendredi 20 janvier au vendredi 24 février 2023
En vitrine

Le corps et l’humain ont longtemps été au centre de mes recherches et des pièces que je produis. Ils apparaissent et disparaissent à travers les gestes que j’opère sur des textiles ou lorsque je moule des parties de corps d’individualités que je rencontre. Comme si je cherchais à figer leur histoire dans la matière. Leur présence est mise en scène par la création d’objets qui font référence aux mouvements. Les parures sont des objets que je crée et qui sont destinées à être portées par des humains lors de performances pour ensuite devenir des traces de mouvements. Entre corps figés et mouvements du corps, il y a un va-et-vient dans ma pratique. Les matériaux que j’utilise sont fluides et peuvent faire référence aux fluides corporels (sang, sperme, sueur, salive, larmes…) mais également aux émotions qui se déploient au sein de certaines de mes peintures de manière formelle pour devenir des traces de l’instant. J’ai commencé à travailler le textile pour ses caractéristiques fluides et suite à une réflexion sur le support du tableau, car la peinture doit pour moi être sculpturale. Lorsque l’on regarde la statuaire classique et de la Renaissance, les sculpteurs avaient un goût prononcé pour le drapé. Je pense avoir été fascinée par ces détails.

This is a circle of life est une pièce que j’ai réalisée en 2020 avec des morceaux de jeans que j’ai récupérés et cousus ensemble pour créer une surface sur laquelle je pouvais peindre. Elle a été exposée aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique en 2020 pour l’exposition Art Cares Covid organisée par Maëlle Laplanche. Le processus de la peinture consiste à déposer du pigment sur une surface faite de coton et enduite de gesso. Ces pièces parures sont issues d’une réflexion sur le processus de la peinture, sur le motif et sur le corps. Au lieu d’ajouter du pigment, je l’enlève pour fragiliser une partie de la surface. Un peu comme si je voulais révéler les failles de la matière. Pour voir au travers, ou pour essayer de la détruire. Le cercle en inox pourrait faire référence aux mouvements de l’existence, et à l’idée du cycle de la vie. Ma première recherche avec le textile date de 2015.

Cette pièce est un support pour la projection-protection du spectateur. L’image est créée par ses soins et par son imaginaire. Je ne bloque pas la narration, la personne qui regarde se fait sa propre idée de ce qu’elle voit ! La vocation finale de cet objet est une tentative pour le dialogue. Puisque rien n’est représenté, j’invite à la réflexion et à la contemplation afin de peut-être inviter à redéfinir le terme et la notion de paysage.

Les cheveux dans mon travail pourraient faire référence à la féminité. Je les utilise comme un matériau graphique et pour leurs différentes couleurs… Comme une couleur qui sortirait d’un tube de peinture… ou un trait de crayon… Ils ont la même fonction. Je propose d’aller au-delà de l’image et de la signification des objets et des choses… Lorsque j’ai créé cette forme, j’étais inspirée par la pensée d’Isabelle Stengers, philosophe belge contemporaine et surtout d’un livre en particulier qui trônait sur le marbre de ma cheminée : La sorcellerie capitaliste pratique de désenvoutement. Sur la couverture de ce livre est représenté un pentagramme entouré d’une forme circulaire.  La forme circulaire et l’objet pourrait également faire référence à un objet de culte ou à un signe de la symbolique ésotérique.

Cléo Totti 8/01/2023 www.cleototti.com