SOFRA by objects.projects.

Exposition inaugurée dans le cadre des expositions satellites de la Triennale internationale RECIPROCITY design Liège.

 

 

Journée exceptionnelle le samedi 21 novembre 2015

 

Rencontre avec le public de 15h00 à 18h00.

La galerie invite les artistes et son public à se réunir une seconde fois sur les espaces créés par les tapis, autour des tables rondes pour échanger, éprouver les volumes et les matières autour d’un verre.

Prolongation de l’exposition jusqu’au 28 novembre 2015.

Du jeudi au samedi de 14h à 18h ou sur rendez-vous

Accès libre.

 

 

 

 

SOFRA by objects.projects.

Katrien Rondelez et Cenk Kivrikoglu

Designers textile

La galerie présente des tapis et des tables édités spécialement pour cet événement et créés par objects.projects. Inspiré par la culture turque, le mot Sofra fait ici référence à un objet, la table ronde, mais également à un espace où les familles se réunissent, partagent le repas et où chaque membre peut s’exprimer de façon libre et égalitaire. Au sein de la galerie, cet espace est réinventé, alliant motifs traditionnels et vision contemporaine.

Dans le cadre des expositions satellites de la Triennale internationale  RECIPROCITY design Liège

 

 

Exposition du 1er octobre au 28 novembre 2015

Du jeudi au samedi de 14h à 18h

ou sur rendez-vous

Accès libre

Photos : copyright Alain Janssens.  www.doublepage.be

 

 

 

 

 

Texte francais

SOFRA. by objects.projects

 

À l’occasion de Reciprocity Triennale Internationale du Design de Liège, la galerie Les Drapiers, spécialisée dans l’art contemporain et plus précisément dans le domaine des arts appliqués et de l’art textile, accueille le duo de designers textile objects.projects. Tapis et sofras inédits sont conçus, ainsi que textiles, sont édités spécialement pour l’événement. L’exposition signe le début de la collaboration entre Katrien Rondelez et Cenk Kivrikoglu, deux personnalités qui se complètent par leurs expériences et leurs savoir-faire. Katrien Rondelez éprouve une prédilection pour expérimenter des associations de matériaux inattendues dans la confection de textiles, essentiellement pour l’industrie automobile. Avec une attention particulière portée à la réunion de l’artisanat et de l’industrie dans la manufacture de ses productions, Cenk Kivrikoglu est spécialisé dans la création de tissus d’ameublement.

Les Drapiers exposent le résultat de ce premier projet commun qui prend racine autour de la thématique de la triennale. Le projet Sofra décline les thèmes du social et de la culture, qu’il applique à différents domaines de la vie. Inspiré par la culture turque, les créations présentées (tapis, textiles, tables) puise ses fondements dans le concept du Sofra. Le terme sofra désigne la table basse et ronde sur laquelle se prennent les repas du noyau familial et avec les convives, où chacun peut s’exprimer de façon libre et égalitaire. Mais sofra désigne également le centre du tapis. Dès lors, un jeu de langage vient renforcer la place primordiale du tapis. objects.projects rapproche le design textile de la question du partage de nourriture qui apparaît alors comme une conjoncture au bien-être, à la rencontre de l’Autre sur un tapis autour du sofra. Se sustenter, c’est le vivre ensemble.

Le design textile réunit ici les coutumes liées à la manière de prendre les repas d’une culture non-européenne avec une réflexion sur les agencements des espaces de vie. Le duo de designers textile se penche sur une autre organisation des lieux de vie, une autre manière de penser le vivre ensemble ; une réciprocité éprouvée par un espace commun, l’espace du tapis où tout le monde se retrouve, que tout le monde partage. Ce rapport entre les cultures réunies dans un objet, objects.projects la souhaite et la travaille, non pas en détournant le statut des objets, mais au contraire, en rehaussant l’idée de l’usage inhérent à l’espace traditionnel du sofra avec des objets épurés.

Le design textile n’est pas seulement un produit, mais une réflexion, l’exposition se découpe en deux temps : le premier consiste en la mise en valeur des recherches et du processus de création, pour ensuite ouvrir la visite sur la perception et l’émotion, l’expérience des pièces de design et de design textile élaborées par objects.projects. L’exposition que propose Les Drapiers s’inscrit dans la thématique de la triennale de design de manière indépendante quant aux choix des designers textile. objects.projects problématise l’intitulé de l’événement de manière originale, en questionnant le rôle et l’importance des objets textiles dans les liens sociaux.

Objects.projects accorde une importance particulière à la provenance des matériaux, aux modes de production qui résultent d’une économie durable et responsable. Les objets s’inscrivent dans une contemporanéité par l’emploi des techniques de réalisation de l’industrie textile. Le projet compose avec des usages d’une culture orientale, des matières nobles et naturelles se rattachant à l’artisanat (la laine, le bois, le lin, …) et des savoir-faire européens. Il en ressort cette nécessité et cette capacité du design à tisser des ponts entre les cultures, les compétences. Il s’agit d’adapter une philosophie à un lieu, une époque, tout en usant du progrès du design textile. L’objet design produit des valeurs d’ordre social, économique en incitant son utilisateur à adopter un processus.

Les objets sont pensés comme des agencements de formes, avec leurs qualités plastiques et visuelles. Il importe alors de prendre conscience de la richesse des pratiques, des histoires et des références propres au tapis… Des remémorations de tapis anciens, traces d’un patrimoine commun et des motifs apparaissent dans les choix des alliages de coloris des fibres textiles, les fioritures décoratives retirées pour ne conserver que la netteté et la rigueur de compositions monochromes. Les ornementations sont ramenées à l’essentiel, remplacées par des effets de matières, telles des strates de coloris, des couches de peinture.

Par ces organisations quasi graphiques dans l’espace, les productions textiles évoquent les enchevêtrements de tapis ornant les parterres des intérieurs traditionnels, tel un objet en constante métamorphose, tantôt fauteuil, tantôt sol… On assiste à la composition d’architectures intérieures par et dans la surface du tapis. Ce dernier devient un espace dans l’espace même, délimitant une surface où le corps vient s’enraciner, lieu d’action et de repos. Ces qualités de transformation de la fonction de l’objet s’appliquent à tous les objets produits. Le fait d’articuler, de transformer un espace en un autre, en passant d’un moment de la journée à un autre, l’espace privé se compose et se réorganise de différentes manières. Les compositions des différentes pièces posent l’objet en forme semi-nomade, s’articulant du sol au mur, un tapis se muant volontiers en siège, mobilier et surface à la fois, une table en suspension (les pieds se réinsérant dans le plateau redeviennent le rond pur et plein originel au travail du menuisier).

Les allures intimistes de la galerie sont réactivées par l’exposition Sofra by objects.projects. Retirer ses souliers pour parcourir et expérimenter l’espace créé par les objets textiles, sentir le travail des épaisseurs de matières, éprouver la sofra attitude, assis ou étendu sur un tapis, autour d’une table ou dans un coin appuyé sur des coussins, plongé dans une lecture, en méditation ou en pleine discussion… Telle est la rencontre que propose Les Drapiers.

 

Anna Ozanne.

Nederlandse versie

SOFRA. by objects.projects

 

Ter gelegenheid van de Reciprocity Triennale Internationale du Design van Luik ontvangt de galerie Les Drapiers, gespecialiseerd in moderne kunst en in het bijzonder in de toegepaste kunsten en textiel, het duo textieldesigners objects.projects. Speciaal voor dit evenement werden onuitgegeven tapijten ontwikkeld en geproduceerd. De tentoonstelling betekent het begin van de samenwerking tussen Katrien Rondelez en Cenk Kivrikoglu. Katrien Rondelez lijkt te zijn voorbestemd om te experimenteren met associaties van onverwachte materialen in de textielconfectie, hoofdzakelijk voor de automobielindustrie. Met een bijzondere aandacht voor de combinatie ambacht en industrie, heeft Cenk Kivrikoglu zich gespecialiseerd in de creatie van meubilairtextiel.

Geïnspireerd op de Turkse cultuur, vinden de tentoongestelde creaties (tapijten, textiel en tafellinnen) hun oorsprong in het Sofra-concept. De term sofra verwijst naar de lage, ronde tafel waarrond het gezin de maaltijden nam en waar iedereen vrij en op grond van gelijkheid zijn of haar mening kan ventileren, maar is ook het centrum van het tapijt. Dit woordspel beklemtoont de centrale plaats van het tapijt. objects.projects koppelt textielontwerpen aan de vraag van de voedselverdeling die dan wordt voorgesteld als een samenvloeiing van welzijn en de ontmoeting met anderen op een tapijt rond de sofra.

Door gebruik van de realisatietechnieken van de textielindustrie passen de voorwerpen in een zekere gelijktijdigheid. Het project gebruikt elementen ontleend aan de oriëntcultuur, edele en natuurlijke materialen, ambachtelijke technieken (wol, hout en linnen) en Europese knowhow. Het designvoorwerp produceert meerwaarde van sociale en economische orde door de gebruiker aan te zetten een procedure toe te passen. Het textielontwerp is niet alleen een product, maar ook een reflectie. Het textielontwerp bouwt een brug tussen culturen en vaardigheden.

De voorwerpen zijn uitgedacht als geometrische vormen met visuele en plastische kwaliteiten. Het is dan ook belangrijk om zich bewust te zijn van de rijkdom van de praktijken en de geschiedenis en referenties eigen aan het tapijt… De herinnering aan oude tapijten, sporen van een gemeenschappelijk patrimonium verschijnen in de keuze van de kleurschakeringen van de textielvezels en de verwijderde decoratieve ornamenten om alleen de helderheid van de strikte monochrome composities over te houden. De ornamenten werden teruggebracht tot het essentiële en vervangen door materiële effecten zoals kleurenpanden en verflagen.

Door en in het oppervlak van het tapijt zijn we getuige van de compositie van interieurarchitecturen. Dit oppervlak vormt een ruimte-in-een-ruimte en boordt een oppervlak van actie en rust af waarin het lichaam is verankerd. De voorwerpen metamorfoseren door hun gebruik. Door zich te bewegen en een ruimte het ene moment van de dag te transformeren in een ander op een ander tijdstip wordt de private ruimte op verschillende manieren gevormd en georganiseerd. De samenstelling van de verschillende stukken plaatsen het voorwerp in een semi-nomade vorm van vloer tot muur, waarbij het tapijt zich gewillig laat vervellen tot stoel of meubilair en tegelijk wordt gevormd tot zwevende tafel (de poten die in het platform opdoemen, vormen opnieuw de perfecte cirkel van het originele schrijnwerk).

Doe de schoenen uit en ervaar de textielruimte, beleef de sufra-attitude, zittend of uitgestrekt op het tapijt, rond een tafel of liggend op het tapijt, lezend, mediterend of debatterend.

English version

SOFRA. by objects.projects

 

To coincide with the Triennial International Reciprocity Design Liège initiative, the Les Drapiers gallery, which specialises in contemporary art and, more specifically, in the field of applied arts and textile art, is hosting the object.projects textile designer duo. Completely unique rugs have been designed and produced especially for the event. The exhibition marks the start of a collaboration between Katrien Rondelez and Cenk Kivrikoglu. Katrien Rondelez has a predilection for experimenting with combinations of unexpected materials in the manufacture of textiles, essentially for the automotive industry. Paying special attention to combining craftsmanship and industry, Cenk Kivrikoglu specialises in the creation of upholstery fabrics.

Inspired by Turkish culture, the creations presented (rugs, textiles and tables) derive their foundations from the Sofra concept. The term sofra describes the low, round table at which the family nucleus takes its meals with their guests. So a whole language strengthens the key place occupied by the rug. Objects.projects brings textile design closer to the question of sharing food which then comes across as an environment of well-being, for meeting others on a rug around the sofra.

The objects get a degree of contemporaneity through the use of textile industry production techniques. Along with uses from an oriental culture, the project combines the finest natural materials specific to arts and crafts (wool, wood, linen etc.) and European know-how. Textile design is not just a product, but a state of mind. Textile design weaves bridges between cultures and skills.

Objects are thought out as arrangements of shapes, with their aesthetic and visual qualities. It is therefore important to be aware of the richness of the practices, histories and references that the rug possesses… Reminders of old rugs, traces of a shared heritage and patterns appear in the choice of colour combinations in the textile fibres, decorative frills removed so as to only retain the clean lines and severity of monochrome compositions. Ornamentation is reduced to the bare minimum, replaced by material effects, such as strata of colours, and layers of paint.

There is a composition of internal architectures through and in the surface of the rug. The latter becomes a space within the space itself, delimiting an area where the body can take root, a place of both action and rest. Objects are transformed by their use. The fact of articulating, of converting one space into another, going from one time of day to another, means the private space forms and reorganises itself in different ways. The composition of the various rooms places the object in a semi-nomad form, articulated from the ground to the wall, a rug mutating willingly into a chair, a piece of furniture and surface at the same time, a suspended table (as the feet are reinserted into the top surface, they once more become the original pure, full original round shape as the carpenter worked them).

Kick off your shoes to experience the textile space, test out the sofra attitude, seated or stretched out on a rug, around a table or lying on the rug, reading, meditating or in the thick of a discussion.